L’augmentation mammaire : pour une poitrine plus généreuse

L’augmentation mammaire, c’est une technique qui vise à obtenir une poitrine volumineuse ou à remodeler les seins. Elle peut se pratiquer par une opération chirurgicale et offrir la possibilité d’un implant mammaire. Cet article vous montre tout ce qu’il faut savoir sur l’augmentation mammaire.

Les indications et le déroulement d’une augmentation mammaire

Pour la plupart des femmes, l’esthétisme est une raison principale de l’augmentation mammaire. Ceux qui les incitent à passer à l’acte afin de retrouver confiance en elles pourraient être le désir de féminité et la mode des poitrines généreuses. D’ailleurs, la mastectomie pourrait aussi les inviter à la chirurgie de la poitrine. L’affaissement des seins causé par la perte de poids ou bien à une grossesse et l’asymétrie mammaire est également des motivations pour réparer la poitrine.

Après la consultation avec un chirurgien analysant les motivations du patient et étudiant sa morphologie, le bilan préopératoire sera effectué. Il comprend l’examen sanguin, la mammographie, l’échographie et l’entretien avec l’anesthésiste. L’intervention dure une heure pour la pose de prothèse. Sous les seins, le praticien fera une incision, à la hauteur des aisselles ou bien autour de l’auréole. Il place ensuite l’implant en gel silicone derrière la glande mammaire et peut remodeler aussi le sein.

Une augmentation mammaire est-elle douloureuse ?

Avec une perfusion antidouleur, le patient est sous une anesthésie générale. Pourtant, au niveau de la zone qu’on va opérer, le chirurgien mettre des anesthésiants. Quelques heures après la chirurgie, ces derniers auront des effets. Ils seront complétés par des anti-inflammatoires et des antalgiques. Pendant plusieurs jours après la chirurgie esthétique, la douleur peut se faire ressentir. Cela dépend du volume de l’augmentation mammaire. Chez certaines femmes, il y a des douleurs aiguës qui peuvent aussi arriver dans les deux années après l’intervention.

Les complications possibles et les suites postopératoires

Actuellement, les risques sont très limités lorsqu’on prend un chirurgien qualifié et compétent. C’est le cas, par exemple, pour la chirurgie esthétique en Tunisie par Med Espoir. Il faut respecter toutes les consignes strictes préopératoires : ne pas prendre ni contraceptif oral, ni aspirine, ni tabac. Des complications médicales pourront survenir malgré cela. Notamment, un épanchement lymphatique, une infection, une nécrose cutanée, une rupture pour les implants, des troubles de la cicatrisation, un pneumothorax et la phlébite. Parfois, des désagréments esthétiques sont également détectés à savoir les vergetures, les plis ou vagues, l’asymétrie des seins et l’altération de la sensibilité. L’arrêt de travail est généralement fixé pour une semaine, car le pansement doit être gardé afin de ne pas infecter aussi la plaie. Il faut également éviter les charges lourdes et les mouvements brusques.

Diminuez le volume de votre poitrine avec la réduction mammaire
La mastopexie : un lifting des seins pour vaincre la ptose mammaire